La fécondité du panda

Publié le par Pétunia Kortecks

Il y a quelques mois, je discutais avec un de mes amis. Nous faisions le constat, un peu désabusés, que nous étions les deux épris de personnes non disponibles. Probablement une des façons les plus efficaces d’être malheureux.

Situation délicate pour le moins … car la situation elle-même pourrait nous faire prendre des coups : that's life, ça nous apprendra, yavaikapa ! On peut aussi essayer d’oublier, oublions … cela ne se commande pas. Tout le monde le sait.

Passé ce stade, une phase de plus de victimisation est incontournable. Toujours utile : trouver un coupable et l’on se sent mieux...

Ahhhhhhhhhhhhhhhh ! Pourquoi nous ? Pourquoi la vie s'acharne-t-elle sur nous ouououououh ? Nous pourrions consulter, appeler Mme Soleil ou au moins prendre un traitement… faiaiaiaire quelque chose quoi !

Après avoir accusé le reste du monde, nous commençâmes, enfin, à nous demander:

- eh, si c'était nous ?

Pour tenter de nous tirer d’affaire, nous appelâmes à la rescousse, alors, une partie de nos compétences professionnelles:

• jongleuse de caquelons thurgoviens,

• sculpteur de carton à chaussures,

• coachs de trottinettes dépressives,

bref… une palette de capacités censées être utiles, efficaces !

Mais …

Deuxième constat: nos ressources professionnelles ne nous aidèrent pas à répondre à notre question privée « pourquoi nous ? ».

Notre salut vint finalement de manière inattendue. Un article sur les grands pandas nous sauva d'une agonie cérébrale, proche de celle d'un oursin épileptique. En effet, grande nouvelle: les pandas ne sont féconds que quelques jours par an.

Quelle piste intéressante ! Renouant avec le sophisme et les traditionnels mécanismes de défense, nous tirâmes fièrement cette conclusion: que les gens libres et intéressants ne devaient être disponibles que quelques minutes par année, un peu comme les pandas quoi, ça diminue le choix !

PS : Nous aurions pu aussi accuser ce couillon d’Eros, mais ce sera pour une autre fois. Je vais en parler à mon cheval.

Aimer est toujours une bonne nouvelle !

 

http://www.les-photos-gratuites.net/photo-panda.html 

 

 

Publié dans Humour

Commenter cet article