Transpirer des yeux

Publié le par Pétunia Kortecks

La grande chapelle est pleine. Le Maître est parti. Sa famille, ses amis, le gotha du judo, ses élèves sont venus. Malgré la traditionnelle pudeur ʺmartialeʺ, l’émotion est réelle. Tous ces gens, habitués à sueur sur les tatamis, se retiennent de transpirer des yeux pour le dernier adieu au Maître.

Commenter cet article