Horoscope scout d'été

Publié le par Pétunia Kortecks

L'été est là.  Voici le temps des traditionnelles questions existentielles de dinde oisive des neurones :

  • serais-je assez sexy (dites-le la bouche ouverte, cela servira de clim.) ? Mes airbags incorporés seront-ils suffisamment attirants pour aimanter l'objet de mes désirs ? 

Ou côté masculin : 

  • Mes abdos seront-ils aussi durs qu'une râpe à fromage en inox, made in Korea ? Saurais-je contracter mes biceps tout en faisant une oeillade et envoyer un what's machin à l'autre meuf d'en face ?

Ou côté trans :

  • Arriverais-je à faire face à toutes les demandes de ces hypocrites bien-pensants "coinceman-du-cloaque" qui ne pensent qu'à utiliser mes multiples attributs mais me méprisent ouvertement ?

Pour répondre à tout cela, rien de mieux que l'horoscope scout. Oui, il est le seul à prédire ce que vous savez déjà qui ne vous arrivera pas. Prédire ce qui n'arrivera pas est bien plus compliqué que de se reposer grassement sur ce que les astres servent d'habitude sur une assiette : pfeu ! facile quand on a la ligne directe ou un compte fècebouc/touilleteur avec pluton, saturne, jupiter and Co...

Avant de lire l'horoscope de l'été. Il vous faut tout d'abord déterminer de quel signe scout vous êtes. Voici comment :

Dites un chiffre entre 224 873 449 et 224 873 451. Multipliez de tête ces chiffres jusqu'à ce que vous n'y compreniez plus rien. Après avoir salué le pape, bu 70 cl de vodka et abandonnez vos prétentions en art divinatoire (laissez ça au pro), décidez enfin ce que vous avez envie qu'on vous prédise en choisissant votre signe scout. Voilà ce n'est pas compliqué.

Yorkshire ahuri

Peu de gens comprennent qui vous êtes. Sous votre pelage se cache un coeur de poète de la croquette. Si l'été arrive avec son lot d'incertitudes canines, il vous amènera tranquillement à la porte de l'automne entouré de nouvelles incertitudes qui vous feront vous inscrire dans un cours pour conducteur de tracteur. Moment délicat : lorsque le distributeur de vos croquettes rentre saoûl et vous prend pour une de ses pantoufles

Marcassin scrupuleux

Bien que vous ayez très souvent entendu "comme il est mignon le petit goret" et qu'à chaque fois vous aviez envie de rétorquer, très énervé, "non, je ne suis pas un goret", vous aimez qu'on vous trouve mignon, et surtout qu'on vous le dise. Attention donc aux vils flatteurs prêts à vous servir des compliments sur assiette avant de vous servir à leur chers convives. Période et endroit sûrs : les meeting de végétaliens.

Phacochère distingué

Vous êtes un incompris que parfois l'on comprend. C'est le message de cet été. Espérez çela ne coûte rien et ça peut rapporter gros. Endroit où vous vous sentez le plus à l'aise : les réunions des NA (naïfs anonymes)

Chouette torride

Hululez votre amour tout l'été, il sera protége par Vénus votre protectrice. Réfléchissez avant tout action, confiez-vous encore à votre protectrice. Et si par hasard, vous faites quelque bêtise, vous pourrez toujours rétorquer : Hou hou hou !

Dromadaire jaloux

Votre jalousie est un vilain défaut, pourtant c'est ce qui plaît à votre partenaire. Vos agilités au lancer de fer à repasser, au-dessus de sa tête, vous vaut sa plus grande admiration. Alors cet été, entraînez-vous à le lancer à droite, à gauche ! Faites-le rebondir sur les pieds de votre belle-mère, vous rendrez ainsi service à la planète. Moment délicat : attention à ne pas froisser la susceptibilité de votre machine à laver la vaisselle.

Cafard tricoteur

Votre grande capacité est de savoir utiliser vos ressources. vous en avez certes, peu, mais c'est tout ce que vous avez. Face à cet été qui s'annonce compliqué, utilisez donc vos ressources jusqu'à épuisement du stock, puis rendez-vous à Lourdes en Décati Monsteur, sans passer par le start, pour y brûler quelque cierge et attendez que cela passe (l'été). Si d'aventures, vous vous sentez déprimé, tricotez un pull pour Desprunes (connu pour sa frilosité) et mangez-le (le pull, pas Desprunes). Moment difficile : les concerts d'aiguilles à tricoter

Publié dans Horoscope scout

Commenter cet article