Le mantra du couteau-économe

Publié le par Pétunia Kortecks

Au milieu des actualités toujours aussi optimistes, il y a heureusement des articles qui vous permettent de vous détendre un peu les aponévroses.

Ainsi, si la misère humaine vous écoeure, que la cruauté humaine ne vous semble plus à la mode, il est toujours possible de vous rabattre sur un problème bien plus existentiel : l'épluchage des fruits et légumes (F&L).

Après le moralisme planétaire de ceux qui ont le ventre plein sans devoir se prostituer de quelque façon que ce soit, après l'orthorexie, il existe une catégorie de gens qui vous disent comment s'offrir un peu de bien-être, de liberté, une parcelle d'autonomie ... dans un acte simple, presque quotidien. L'épluchage des (F&L), c'est tout un art et vous n'êtes plus obligés d'éplucher tous les (F&L).

Les spécialistes ne sont pas entièrement d'accord. Il y a différentes positions:

  • pour certains, l'injonction est  "7 fruits et légumes que vous ne devez plus éplucher".

"Ah, bon ! parce que je devais avant ?"

  • d'autres "10 fruits et légumes à ne surtout pas éplucher", voire "12 fruits et légumes à ne surtout pas éplucher".

Ces légumes sont-ils explosifs, poisons sans leur épluchure ? Vais-je me retrouver avec une plainte pour attentat à la pudeur déposée par la Société-de-protection-des aubergines-qui-ne veulent-plus-être-épluchées-sans-leur-consentement ?

  • ou encore "7 fruits et légumes que vous pouvez arrêter d'éplucher".

Arrêter d'éplucher les (F&L) ! Oui, mais quand arrêter ? ... bon ! Il y en a bien qui arrête de fumer.

Votre vie de couple s'en trouvera changée. Si votre chouchounounichou rentrant du travail, vous demande en mettant les pieds sous la table "kanteskonmange ?" Vous pourrez toujours lui répondre "je ne sais pas, tu vois là, je l'sens pas bien, j'épluche les carottes et je ne sais où m'arrêter ... j'crois que j'vais un peu colloquer avec moi-même pendant que je récite mon mantra du couteau-économe. Si vous ne vous divorcez pas dans les 5 minutes qui suivent ...

En tous les cas, votre santé vous remerciera, vous mangerez mieux, et ferez preuve d'amour pour cette bonne vieille terre.

Mais j'y pense, que va devenir le compost ?

 

PS:

  • "Chérie, c'est moi "
  • Ouiiiiiiiiiiiiii ! Sigismond!
  • J'suis là, kanteskonmange ?
  • Ben eh, j'sais pas, j'épluche les petits pois !

 

Le mantra du couteau-économe

Publié dans bluette-santé

Commenter cet article