Il y a longtemps que je t'aime

Publié le par Pétunia Kortecks

Mes origines m'interdisant d'avoir une attirance pour la langue de Goethe, je tenais secrète une sympathie pour la poésie allemande.

Ce jour-là à Heidelberg il pleuvait. Je déambulai dans l'église du Saint-Esprit où je m'étais réfugiée, lorsqu'un jeune homme commença la lecture d'un passage des Évangiles. Le murmure lointain des mots prononcés m'arrêta. Ma foi m'avait désertée depuis de longs mois, pourtant je constatai que leur chant berçait mon cœur. Je restai suspendue à l'écho, comme à une longue caresse musicale. Au fond de moi revint alors le début d'un poème d'Hölderlin "Lange lieb' ich dich schon".

 

 

 

Il y a longtemps que je t'aime

Commenter cet article